Français
Association
"Tous pour Lilou"
Le Biofeedback :
pt_resize_thumb.php

Le Biofeedback : la méthode Brucker




Dans la méthode Brucker, le thérapeute de Biofeedback fait une estimation générale et une évaluation de la fonction qui génèrent un plan de soin pour chaque patient.

L’appareil Neuroeducator II Electromyography Biofeedback System est utilisé pour mesurer les potentiels d’action des unités motrices qui sont générés par les muscles actifs. Ces signaux sont détectés, amplifiés et convertis en signaux audio et vidéo qui sont employés pour renforcer le contrôle volontaire.

La méthode Brucker est conçue pour favoriser et conditionner l’activité comportementale et musculaire qui à son tour tient compte de la rééducation des muscles et des modèles pour les activités quotidiennes et la qualité de vie. A la fin du traitement, le thérapeute de Biofeedback revoit le programme suivi pendant les sessions du traitement et recommande des exercices spécifiques à faire à la maison.

A ce jour, le Centre de Biofeedback Brucker a traité plus de 10 000 cas, venus au Laboratoire de Biofeedback non seulement d’autres régions des Etats-Unis mais aussi d’autres pays, avec un taux de réussite de 98% dans le rétablissement d’au moins un niveau de fonction.

Ces cas incluent des adultes et des enfants confrontés à une paralysie permanente par lésion du cerveau, du tronc cérébral ou de la moelle épinière, résultant d’accidents vasculaires cérébraux, de lésions cérébrales, d’IMC, de tumeurs cérébrales, de blessures au tronc cérébral, de blessures à la moelle épinière, de certaines maladies neurologiques et d’autres types de lésions du système nerveux central.

L’antériorité de la lésion du système nerveux central n’est pas déterminante et l’âge de la personne n’est pas déterminant bien que les procédures ne soient généralement pas appliquées à des enfants de moins de cinq ans. Il n’y a pas de limite d’âge supérieure pour répondre à ce traitement. Comme le travail se fait au niveau de l’apprentissage moteur, les capacités verbales cognitives ne sont habituellement pas déterminantes.

Premier projet
pt_bandea_biofeddback.
Après une rencontre avec l'association Sourire-espoir à Paris, le 13 mai dernier, il s'est avéré que Lilou est trop jeune pour la méthode de biofeedback et qu'elle pourra en bénéficier dès ces 5 ans environ.
Nous avons d'abord été très déçus par cette nouvelle, mais nous faisons confiance aux spécialistes qui pensent que la méthode est plus efficace quand l'enfant n'est pas trop jeune, et ainsi ils ont de bien meilleurs résultats...
L'association nous a proposé de pratiquer la méthode Essentis pour préparer Lilou avant de partir aux Etats-Unis.
Nous avons donc rencontré le professeur Frédéric Guez, directeur de la clinique Essentis,  qui est persuadé qu'avec son crâne bien remodelé ( la naissance par césarienne et les lésions au cerveau l'ayant déformé), Lilou progressera davantage et plus efficacement.
Nous partons donc pour l'Espagne, à Barcelone durant 3 semaines du 5 au 24 juillet pour 4 heures de thérapie par jour : ostéopathie, acuponcture, travail de l'équilibre dans une sorte de trampoline...

Nous remercions tous les bénévoles de l'association, toutes les personnes qui nous ont apporté une aide financière ou autre.
Merci à votre générosité sans laquelle Lilou n'aurait pas l'espoir de gagner en autonomie !

Liens vers le biofeedback
Vign_obanner_biofeedback

Lien vers sourire-espoir
Vign_logo-sourire_espoir_web

Lien vers 9 de coeur
Vign_logo_association_neuf_de_coeur

Aidez nous à réaliser le rêve de Lilou...
Créer un site avec WebSelf